Lettre à Philémon

Date de l'Evènement: 
Dim, 08/10/2017 (Toute la journée)

Mon cher Philémon, 

Je rends grâce à Dieu pour les temps que nous vivons car le Seigneur nous invite à grandir toujours plus dans la connaissance de sa Parole et le témoignage humble vécu dans la charité. Je souhaite te partager une joie personnelle en souvenir d’un témoin de la foi que le Seigneur a mis sur ma route, serviteur de Dieu qui a été à l’origine de ma réponse personnelle à l’appel de Dieu. 

Ce serviteur à consacré une large partie de sa vie au ministère sacerdotal que le Seigneur lui a confié pour le bien de l’Eglise qui est à La Rochelle et aussi de la nôtre. En effet, ce magnifique diocèse de la côte atlantique est le lieu privilégié d’un grand nombre de parisiens pour les vacances. Les paroisses qui le composent voient leur population multipliée par dix pendant l’été, mais le nombre de prêtres demeure identique entre la basse et pleine saison. 

Je t’invite, cher Philémon, à prendre conscience de la grâce que le Seigneur te fait de bénéficier encore d’un grand nombre de prêtres dans ton beau diocèse de Paris. Combien de frères et soeurs dans la foi, un peu partout en France, m’ont fait part de leur désir d’être eux aussi gratifiés du ministère d’un plus grand nombre de prêtres ! Pouvons-nous rester insensibles à cette préoccupation ? Certes, il nous faut prier pour qu’un grand nombre de jeunes s’ouvrent à cette question d’un appel singulier à lui consacrer leur vie pour l’annonce de l’Évangile, le service de l’Église et le témoignage de la charité dans le monde. Mais je veux t’inviter aujourd’hui à te mettre en vérité devant Dieu afin de manifester ta disponibilité à accueillir sa Parole et à y répondre généreusement. 

Comme tous les serviteurs de Dieu à travers le monde, ce prêtre dont je fais mémoire n’a eu de cesse de porter dans sa prière et dans sa vie le souci de tous ceux qui lui étaient confiés, croyants ou non, pratiquants réguliers ou intermittents, résidents ou vacanciers, baptisés ou consacrés. Chaque été, ce serviteur du Christ a accueilli nombre de parisiens dans sa paroisse, jeunes et moins jeunes, personnes en recherche, séminaristes et prêtres de l’archidiocèse de Paris. C’est le propre de tout baptisé, disciple du Christ, de s’ouvrir en vérité à Dieu et aux besoins du monde ! 

Puisse cette lettre, cher Philémon, t’aider à rendre grâce à Dieu pour les témoins de la foi qu’il a mis sur ta route et t’encourager à te poser la question suivante : À quel bonheur le Seigneur m’appelle-t-il ? 

Je t’invite à t’unir à ma prière d’action de grâce pour Monseigneur Pierre-Etienne Pillot, serviteur de Dieu et ami très cher, décédé cet été. Que le Seigneur lui donne t’entendre cette parole : « Serviteur bon et fidèle, entre dans la joie de ton maître » (Mt 25, 21)

Père Samuel GANDON+