« Fier de sa foi ! »

Les scouts et les guides connaissent bien ce « principe » qui éclaire leur engagement : « le scout, la guide est fier de sa foi et lui soumet toute sa vie ! »

Mais peut-on être « fier de sa foi » ? N’est-ce pas de l’orgueil, voir un manque de respect pour ceux qui ne pense pas comme nous ?

« Personne ne va vers le Père sans passer par moi » affirme pourtant aujourd’hui Jésus.

Aller vers le Père, c’est aller vers Celui qui est la source de vie et la plénitude de l’amour, si bien que l’apôtre Philippe s’exclame : « Montre-nous le Père et cela nous suffit ». Tout homme qui cherche le sens ultime de l’existence et espère le bonheur, cherche en fait le Père quand bien même il ne serait pas capable de le nommer ainsi. Or, cette quête n’aboutit pas sans le Christ, quel que soit celui qui l’entreprend. La révélation du Christ que nous apporte la foi de l’Église est notre richesse, notre joie et notre responsabilité. Le chemin vers le Père n’est pas une doctrine ésotérique compliquée. Il n’est pas caché au sommet des montagnes ou au fond des abîmes, accessible seulement à quelques surhommes. Cet unique chemin vers Dieu vient jusqu’à nous, visiblement, sensiblement à travers l’Incarnation du Fils Eternel du Père qui est Jésus. Comment, alors, ne pas être fiers de cette Foi de l’Église, chemin de la Béatitude ?

C’est bien parce que le Christ est le Sauveur que nous avons quelque chose à dire aux autres. À quoi bon les déranger si nous n’avons rien d’essentiel à leur communiquer ? C’est bien parce que Jésus est la vérité que nous avons le devoir de témoigner de Lui auprès de ceux qui cherchent le sens de leur vie. Que l’Esprit de Pentecôte ravive en nos cœurs la fierté de notre foi ! 

Paramètres de l'éditorial
Dimanche: 
14/05/2017 (Toute la journée)
Fête liturgique: 
5e dimanche du temps pascal - Année A
Nom de l'auteur: 
Mgr Bruno Lefevre-Pontalis
Carnet paroissial
Baptêmes: 
Appoline Pidoux
Maxence Teppe
Obsèques: 
Georges Fournier
Claude Cepanec
Message: 

« Face aux gouffres spirituels et moraux de l’humanité, face aux vides qui s’ouvrent dans les cœurs et qui provoquent la haine et la mort, seule une miséricorde infinie peut nous donner le salut. Seul Dieu peut remplir de son amour ces vides, ces abîmes, et nous permettre de ne pas nous écrouler, mais de continuer à marcher ensemble vers la Terre de la liberté et de la vie » Pape François, Bénédiction Urbi et Orbi, 27 mars 2016